Morganours “l’hypercraftive”

morganours

C’est au fin fond de sa jungle toulousaine que nous avons trouvé Morgane allias Morganours en train de tisser, tricoter, bouquiner, décorer… Bref Morgane c’est “l’hypercraftive” de la blogosphère et nous avons la joie de l’avoir en marraine magique pour ce numéro de printemps !

Morganours, pourquoi ce nom de blog ?

Ouhla… Si je pouvais remonter le temps, je choisirais autre chose ! Non, j’assume mais bon, parfois je regrette. C’étais simplement mon surnom, donné par ma bande de copains skateurs à l’époque du collège. Même si moi je ne skatais pas je souhaite préciser, tout le monde se devait d’avoir un skate surtout et je n’y ai pas échappé. Et ça m’a suivi… Sur le net avec les premiers réseaux sociaux et puis quand j’ai ouvert mon blog, ça m’a semblait logique. 

On ne peut définitivement pas cacher ton amour pour les plantes, comment l’expliques-tu ?

Vu l’ampleur de ma jungle, en effet, je ne peux pas le cacher ! Ça vient certainement d’une enfance à la campagne, d’avoir vécu dans des maisons tout le temps pleines de plantes, de l’amour du jardinage et de la connaissance des plantes transmise par ma mère, ma grand-mère et ma marraine horticultrice. Et puis ce besoin de nature, maintenant que je vis en plein centre ville… 

Un conseil déco à partager à nos lecteurs ?

Je dirais, le mix and match ! On parle normalement de ça en mode, mais c’est aussi applicable en déco. Je veux dire par là que l’on peut suivre les tendances mais je conseille de toujours faire des mélanges personnels avec des objets et meubles plus anciens, chinés ou transmis par sa famille. Avoir des plantes, c’est aussi pour moi une base de la déco ! Et surtout, ne pas faire de copier/coller d’un intérieur vu dans un magazine ou sur les blogs… aApportez votre touche !

Et ta vie de maman, comment l’organises-tu ?

A l’arrache pourquoi ?! En gros, même si je suis séparée du père de mon fils, mes journées n’ont pas vraiment changées. Le matin, comme dans toutes les familles c’est le speed. J’ai la chance maintenant de vivre à 2 minutes à pieds de son école (escaliers compris). Ensuite, je travaille. soit à l’hôpital (où j’exerce le métier de diététicienne), soit de chez moi, où j’ai également une activité freelance pour la création de contenus divers (photos/DIY/articles/ateliers créatifs…). 

Mon secret, c’est de me rendre un maximum disponible pour lui et mes taches ménagères de 17 à 21h. On mange ensemble et on termine toujours la journée par une histoire dans son lit. C’est vraiment un rituel auquel il tient plus que tout ! 

Ensuite, je passe ma soirée à bosser si j’ai du retard ou à faire des trucs de mes mains (tricot, tissage, crochet, couture…) la plupart du temps devant un bon navet à la téloche !

Les activités manuelles que tu adores partager avec ton fils ?

Jusqu’à maintenant, on a plutôt fait dans le dessin et la pâte à modeler… Plutôt classique j’avoue ! Ce qu’on adore, c’est jardiner ensemble. On fait ça sur le balcon aux beaux jours ou sur un carton dans le salon. On plante des graines, on rempote… bref, on s’amuse bien. Et sinon, on partage des activités de bricolage “classique” durant lesquels il joue mon petit assistant en me passant les outils ou en me tenant les choses. J’essaye de le faire participer au maximum pour lui transmettre ce que je sais faire de mes mains. 

En tant que marraine de LITTLE, si tu avais un don à lui offrir, ça serait quoi ? 

Je pourrais dire “qu’il puisse donner le sourire aux gens autour de lui”, mais ce don là, il l’a déjà ! 

Rdv sur son blog pour découvrir son univers tropicalisant ! Retrouvez son DIY broderie jungle


Partager cet article avec mes amis !